Le travail des enfants est un danger pour le pays concerné

De nos jours, le travail d’un enfant fait obstacle à leur éducation, car un enfant sur dix travaille dans le monde. Et selon l’Organisation Internationale du Travail, près de 250 millions d’enfants doivent travailler entre 5 à 14 ans dont la moitié est obligée de travailler à plein temps. Pour pouvoir lutter contre ce fléau, il faut déterminer les causes qui les favorisent. Et il est important que nous soyons bien informés pour mieux comprendre la situation.

Les différentes formes

Le travail des enfants est un problème mondial qui touche les pays industrialisés aussi que les pays en voie de développement. Ce phénomène peut se présenter sous de nombreuses formes, mais la plus connue est le travail domestique.  Les enfants sont mal payés et font la lessive, le ménage et s’occupent même des enfants du patron. Le travail en servitude est aussi une forme de cette catastrophe mondiale où les familles deviennent la propriété du prêteur. Les enfants qui travaillent dans l’industrie et dans la plantation sont aussi nombreux où leurs conditions sont très périlleuses. L’occupation la plus habituelle concerne aussi le travail non payé au sein de leur propre famille comme les travaux agricoles, les ménagers, et autres. Les métiers des rues sont également fréquents par exemple, la surveillance et le lavage des voitures. Après une longue et dure journée, ils rentrent dans un quartier misérable avec peu d’argent.  Mais pourquoi ils sont forcés de travailler ?

Les causes et conséquences

Il existe plusieurs facteurs qui poussent à faire travailler les enfants, mais le plus connu est la pauvreté. Alors, les parents sont obligés d’envoyer leurs enfants à trouver du travail afin de subvenir aux besoins familiaux. Cette pratique est très courante dans les pays en voie de développement comme l’Afrique. Nous pouvons aussi évoquer le faible niveau d’éducation et d’information parentales. Autrement dit, les parents ne sont pas conscients des effets négatifs du travail sur leur enfant. Il y a également le difficile accès aux systèmes éducatifs par exemple, les frais de scolarité sont très élevés pour la majorité des parents.

Les principales victimes de ce type de travail sont généralement les filles, car souvent elles subissent des violences sexuelles, physiques, morales et des maltraitances dans le cadre de leur travail. Les violences sexuelles entraînent des grossesses précoces. Donc, elles sont évidemment privées de droit de choisir leur avenir. Cela devient un obstacle majeur pour le développement économique et social de la communauté de l’enfant voire de leur pays.

La prévention à faire

Pour que les enfants puissent profiter pleinement de leur enfance, il est temps de mettre fin à cette forme de travail. Alors nous devons :

  • Sensibiliser et informer les parents sur les conséquences néfastes du travail des enfants. Il faut aussi informer les enfants de leurs droits.
  • Former les employeurs sur les lois de travail existant pour qu’ils puissent adopter de bonnes pratiques
  • Promouvoir un système d’éducation adéquate afin que les enfants puissent étudier en toute sécurité sans se soucier des frais de scolarité et y implanter aussi des cantines scolaires
  • Fonder une association caritative pour la réinsertion des enfants travailleurs dans le système éducatif et de les apporter un soutien psychologique
  • Envisager aussi le parrainage des enfants pauvres (coopération avec des différentes associations et ONG)