La pratique légale du trading en France

Investir un capital et le faire fructifier : c’est la base même du trading. Comment entrer dans cette activité légalement en France ? Quelles sont les précautions à prendre ? Comment trouver le bon trader pour ne pas se faire arnaquer et perdre son capital ?

Le trading légal en France

Le trading est une activité qui s’étend de plus en plus en France. Pour qu’il soit légal, certaines conditions sont à observer. Pour que l’activité soit légale, il est recommandé de faire appel au service d’un trader professionnel. Votre investissement sera donc protégé, mais aussi légal. Il faut éviter les traders autoproclamés. Les professionnels ont suivi une formation universitaire spécifique. Ce cursus est nécessaire et obligatoire afin d’avoir la capacité d’analyse de l’évolution des cours de marché de changes, d’optimiser les opérations de vente et d’achat des actions et surtout de savoir conseiller les investisseurs. Ces traders professionnels travaillent uniquement sur les salles de marchés reconnues et homologuées par l’AMF ou l’Autorité des Marchés Financiers.

Les conditions à respecter pour être une plateforme légale de trading

Tout comme pour le choix du trader professionnel, la plateforme de trading légale doit être agréée par l’AMF. La liste de toutes les salles de marché légales en France est à libre consultation. Certaines règles sont à respecter et vérifier par cette entité et la plateforme doit toujours demander cette autorisation avant de se lancer.

  •  D’abord, les fonds des investisseurs doivent être stockés sur des comptes séparés. Le seuil d’exploitation minimal à respecter est de 750.000 euros.
  • Les clients disposeront aussi d’un compte à risque limité assorti d’une option stop-loss. Cette alternative permet de limiter les risques de perdre plus que l’argent investi. Les utilisateurs disposent de la liberté de paramétrer eux-mêmes leurs comptes avant de débuter toutes opérations dans le trading.
  • Un site légal met en place une restriction sur les produits dérivés pour protéger les investisseurs. Ces éléments sont en effet très volatils.
  • Le client bénéficiera aussi d’une protection contre le solde négatif. Le but est d’éviter que les investisseurs ne perdent plus que ce qu’ils ont investi au départ. Cette protection n’est toutefois pas applicable au compte de trading professionnel.
  • Une plateforme de trading légale fermera aussi les positions ouvertes par ses clients quand leur solde atteindra la moitié de la marge minimale pré-établie.

Le mode de paiement sur une plateforme de trading légale

Pour vous aider à vous assurer que la plateforme de trading que vous avez choisi est légale, vous pouvez aussi vérifier ses méthodes de paiement. Les transactions entre les comptes des investisseurs et des plateformes de trading doivent se faire rapidement et simplement. Toutes les démarches sont accomplies en toute sécurité. Vous avez le choix entre les porte-monnaies numériques ou les virements bancaires ou encore le paiement par carte de crédit. Certains traders vont même jusqu’à vous proposer de déposer eux-mêmes votre argent sur votre compte en banque via leur agence. C’est un cas assez rare, mais cela est possible. Toutes les opérations doivent être vérifiables et cryptées pour vous éviter de perdre votre argent.

Précaution à prendre en trading

Pour ne pas perdre son capital ou encore ne pas se faire arnaquer, il est recommandé de bien choisir son associé d’affaires. Un trader professionnel a suivi des formations universitaires spécifiques. Pour ne pas tomber sur des arnaqueurs, il est conseillé d’éviter les traders autoproclamés. La plupart du temps, ils travaillent sur des plateformes illégales. Elles sont facilement reconnaissables par les publicités innombrables qu’elles partagent pour convaincre les investisseurs. Les traders autoproclamés n’hésitent pas non plus à déranger les investisseurs en procédant au démarchage téléphonique.